Nancy Oddo, « La Complainte de la Dame pasmée contre Fortune (vers 1525-1530) de Catherine d’Amboise : trois manuscrits pour une autrice clairvoyante »

Comment Catherine d’Amboise (1482-1550) élabore-t-elle son identité d’autrice dans les manuscrits richement illustrés de La Complainte, son autobiographie allégorique en prose ? Par les miniatures, et leurs liens avec le texte manuscrit, elle parvient à diffuser une identité personnelle, celle d’une lectrice et autrice, d’une intellectuelle qui dialogue avec les œuvres profanes et sacrées, des Consolations de Boèce, aux Hommes Illustres de Boccace, en passant par Sénèque, l’histoire antique et la Bible. Je propose de voir aussi dans ces manuscrits et leurs miniatures, un espace d’inventivité où se pratique l’agentivité propre et individuelle de Catherine d’Amboise, d’autant qu’elle semble dialoguer avec l’œuvre imprimée de son neveu et protégé, le poète Michel d’Amboise.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.